Bonjour, ce site vous permet de retrouver les textes lus en classes par la BIP.
Il vous permet également de réagir en direct aux articles (poésies, textes…) publiés.
N'hésitez pas à nous laisser des commentaires !
Pour voir les productions des élèves, cliquer ICI.

26 mars 2010

Pot pourri élementaire "Les jardins" P4

video

Pot pourri maternelle "Les jardins" P4

video

Les poireaux

- Qui est-ce qui rit ?
- C’est le poireau ras.
- Qui est-ce qui rue ?

- C’est le poireau rond.

C’est le poireau ras rond

Qui sautille sur le pont

C’est le poireau rond ras

Qui s’en va au Sahara, halte-là !

Les poireaux
ne poussent pas là !

Claude et Jacqueline HELD

La pomme


Quelle poire je suis
dit la pomme

de tomber de l’arbre

avant l’automne


Si j’avais eu la pêche

j’aurais pas eu ces pépins


me v’là paumée dans un pommé

quelle déconfiture


Yvon Le Men

16 mars 2010

La ronde des pâquerettes


La digitale
n’a pas d’pétale
.

La marguerite

en a dix-huit
.

Le dahlia
plus de cent trois
.

Mais le narcisse

n’en a que six.


Armand MONJO

Le doryphore



Attention au doryphore

jaune d’or ventre à terre

Attention au doryphore

gros mangeur de pommes de terre

Attention au doryphore

ventre et cœur
panse et rate

Attention au doryphore

dévoreur
de vos patates

Jean-Hugues Malineau

9 mars 2010

Quelle salade


Je n’aime pas la scarole Plus qu’une journée d’école, Je m’enfuis quand il y a Pissenlits ou batavia.
Les sept jours de la semaine, Je déteste la romaine, Les douze mois de l’année, Je refuse la frisée.
De Saint-Jean à la Saint-Yves, Je tords le nez sur l’endive, Durant les quatre saisons Ni trévise ni cresson.
Je ne suis pas une tortue
Pour accepter la laitue !
De la mâche pour les vaches,
La roquette pour Biquette
La salade me rend malade !

Jean-Hugues Malineau

Monsieur Pissenlit

Monsieur Pissenlit l’élégant
Le lundi porte des gants.
Monsieur Pissenlit le bravache
Le mardi porte moustache,
Le mercredi porte conseil,

Le jeudi ne porte rien,

Le vendredi porte bonheur,

Le samedi porte une fleur,

Une fleur à sa boutonnière

Qu’il a cueillie en hélicoptère.

Jacqueline Held

5 mars 2010

Vengeance


Tapis
Sous les feuilles
Les cornichons
Jouent à cache-cache
Avec le jardinier

A peine en a-t-il
Oublié quelques-uns
Il retrouve
Quand il revient
De gros crocodiles

A peine a-t-il
Le dos tourné
Ils se sont transformés
En concombres
Masqués

Alors ras le bocal
Avec son Opinel
Il les coupe
En rondelles

Jean Claude Touzeil