Bonjour, ce site vous permet de retrouver les textes lus en classes par la BIP.
Il vous permet également de réagir en direct aux articles (poésies, textes…) publiés.
N'hésitez pas à nous laisser des commentaires !
Pour voir les productions des élèves, cliquer ICI.

27 nov. 2009

Bip numérique "Douce France" Période 2

video

Il revient à ma mémoire
Des souvenirs familiers
Je revois ma blouse noire
Lorsque j'étais écolier
Sur le chemin de l'école
Je chantais à pleine voix
Des romances sans paroles
Vieilles chansons d'autrefois

{Refrain:}
Douce France
Cher pays de mon enfance
Bercée de tendre insouciance
Je t'ai gardée dans mon cœur!
Mon village au clocher aux maisons sages
Où les enfants de mon âge
Ont partagé mon bonheur
Oui je t'aime
Et je te donne ce poème
Oui je t'aime
Dans la joie ou la douleur
Douce France
Cher pays de mon enfance
Bercée de tendre insouciance
Je t'ai gardée dans mon cœur

J'ai connu des paysages
Et des soleils merveilleux
Au cours de lointains voyages
Tout là-bas sous d'autres cieux
Mais combien je leur préfère
Mon ciel bleu mon horizon
Ma grande route et ma rivière
Ma prairie et ma maison.

{au Refrain}
Charles Trenet (1963)

25 nov. 2009

Bip numérique "La réunion de Famille" Période 2

video

Ma tante Agathe
Viens des Carpates
A quatre pattes

Mon oncle André
Vient de Niamey
A cloche-pied

Mon frère Tchou
Vient de Moscou
Sur les genoux

Ma sœur Loulou
Vient de Padoue
A pas de loup

Grand-mère Ursule
Vient d’Ashtabule
Sur les rotules

Grand-père Armand
Vient de Ceylan
En sautillant

Ma nièce Ada
Vient de Java
A petits pas

Mon neveu Jean
Vient d’Abidjan
Clopin-clopant

Oncle Firmin
Vient de Pékin
Sur les deux mains

Mais tante Henriette
Vient à la fête
En bicyclette

Jacques Charpentreau

17 nov. 2009

Les baleines


Du temps qu’on allait encore aux baleines, si loin qu’ça faisait, mat’lot, pleurer nos belles, y avait sur chaque route un Jésus en croix, y’ avait des marquis couverts de dentelles,y avait la Sainte-Vierge et y avait le Roi !

Du temps qu’on allait encore aux baleines, si loin qu’ça faisait, mat’lot, pleurer nos belles,
y avait des marins qui avaient la foi, et des grands seigneurs qui crachaient sur elle, y a avait la Sainte-Vierge et y avait le Roi !

Eh bien, à présent, tout le monde est content, c’est pas pour dire, mat’lot, mais on est content !...
Y’a plus d’grands seigneurs ni d’Jésus qui tiennent, y a la république et y a l’président, et y a plus d’baleines !


Paul Fort (1897)

Pour mon papa...






















J'écris le mot agneau

Et tout devient frisé :
La feuille du bouleau,
La lumière des prés.

J'écris le mot étang
Et mes lèvres se mouillent ;
J'entends une grenouille
Rire au milieu des champs.

J'écris le mot forêt
Et le vent devient branche.
Un écureuil se penche
Et me parle en secret.

Mais si j'écris papa,
Tout me devient caresse,
Et le monde me berce
En chantant dans ses bras

Maurice Carême

13 nov. 2009

Chanson bête


Maman,

je voudrais être en argent.

Mon fils,

tu auras bien froid.

Maman,

je voudrais être de l’eau.

Mon fils,

tu n’auras pas chaud.

Maman,

brode-moi sur ton oreiller.

Oui, mon fils,

sans tarder !

Federico Garcia Lorca (Poésies 1921-1927)

Louis...







Louis I
Louis II
Louis III
Louis IV
Louis V
Louis VI
Louis VII
Louis VIII
Louis IX
Louis X (dit le Hutin)
Louis XI
Louis XII
Louis XIII
Louis XIV
Louis XV
Louis XVI
Louis XVII
Louis XVIII

et plus personne plus rien...
qu'est-ce que c'est que ces gens-là
qui ne sont pas foutus
de compter jusqu'à vingt?


Jacques Prévert (1949)